Bruit voisinage : que faire avec un chien qui aboie ?

Tout ce qui est bruit provoqué par votre voisin est puni par le code de la santé publique à un certain degré. À caractère répétitif et jugé comme anormal, l’aboiement d’un chien est ainsi passible de peine. Puisque vous ne souhaitez pas créer de problème dans votre voisinage et que vous aimez bien les chiens, vous devez d’abord chercher d’autres alternatives.

Installer des vitrages phoniques

Un vitrage phonique constitue une ouverture capable de filtrer les sons dérangeants que peuvent émettre vos voisins et leur chien. Même le bruit des trains et des avions est filtré par cette invention. Ainsi, le chien qui aboie et voisinage peuvent parfaitement être régulés. Seulement, vous allez devoir investir. Une porte à triple vitrage n’est pas donnée malgré les avantages que vous pourriez tirer d’elle. En dehors des aboiements des chiens, il y a aussi le design et surtout la tranquillité, peu importe la situation. En installant des vitrages phoniques alors, vous n’allez pas régulariser un unique problème. Vous bénéficierez d’un confort thermique, et donc une économie en matière de chauffage.

Procéder à l’isolation des murs

Le chien qui aboie et voisinage constituent une source de problème majeur surtout si vous êtes nouveau dans le quartier. Si vous intervenez directement, vos voisins vont croire que vous leur cherchez des noises à chaque occasion. Afin d’éviter des problèmes de voisinage, vous pouvez isoler vos murs. Le chien de votre voisin de dessus aboie jour et nuit ? Vous n’êtes pas obligé de tout isoler. Dans ce genre de cas, vous pouvez installer des plaques de plâtre au niveau de vos plafonds. Les alternatives au plâtre sont nombreuses. Vous avez les laines de verre ou les plaques de bois. Pour ne pas entendre les aboiements de vos voisins, vous n’avez qu’à définir l’endroit idéal à isoler puis procéder. Si vous rencontrez des difficultés, il reste toujours des spécialistes pour vous aider.

Contacter les autorités en dernier recours

Il est difficile de trouver un terrain d’entente par rapport au « chien qui aboie et voisinage ». Si vous souhaitez une bonne relation avec vos voisins, vous devez agir avec diplomatie. Pour commencer, discutez avec le propriétaire de chien. Si jamais ce dernier est malade, dès que le problème est résolu, il ne risque plus de vous déranger. Au cas où vos voisins refusent de donner des explications ou des justifications non plausibles, n’hésitez pas à rappeler que la loi est avec vous si son chien aboie de manière anormale. Sans prises de mesures de sa part, vous avez tous les droits pour prévenir les autorités compétentes. Puisque vous avez déjà pris la peine de les avertir et d’entamer une discussion sans prises de conscience de sa part, il ne vous reste plus que cette solution.

Faut-il faire stériliser votre chien ?
Est-il important de nettoyer les oreilles de son chien ?