Un assureur pour animaux peut-il refuser de couvrir un chien ?

Les politiques d’assurance pour animaux comportent des jargons qui prêtent souvent à confusion. Souvent, les termes les plus importants sont enfouis dans les libellés du contrat. Cela peut entraîner des complications lors d’une réclamation. Les clients sont généralement pris au dépourvu devant un refus d’assurer leur chien. Si vous envisagez de souscrire une police pour la prise en charge des soins de votre animal domestique, vous devrez connaître quelques principes de base.  

Couverture selon l’état de santé initial de votre animal

Pour la plupart des entreprises, le refus d’assurer un chien peut être lié à son état de santé, c’est-à-dire lorsqu’il présente des pathologies antérieures. Vérifiez comment l’assureur définit les conditions y afférentes dans les formules qu’il propose. Les maladies chroniques ne sont presque jamais couvertes. Si votre animal a des conditions de santé que vous tenez absolument à faire prendre en compte dans l’assurance, vous devez d’abord vérifier si cela est possible auprès de l’assureur.

Il existe des compagnies qui proposent des contrats spécifiques prenant en compte la plupart des conditions préexistantes (séquelles de blessures, maladies à la naissance…).  

Par ailleurs, les vaccins ne sont pas pris en charge dans les polices d’assurance, car il s’agit de mesures préventives. De plus, certains assureurs n’acceptent pas d’assurer votre animal tant que ses vaccinations ne sont pas à jour. 

L’âge : critère qui influe sur les modalités de couverture

Le refus d’assurer un chien se produit souvent à cause de l’âge de l’animal en question. En effet, la plupart des assureurs posent des limites d’âge minimum et maximum pour les animaux de compagnie pour bénéficier d’une couverture. Si vous n’êtes pas sûr de l’âge, il est possible d’obtenir une estimation auprès de votre vétérinaire.

L’âge minimum requis peut être de quelques semaines pour les chiens, mais la limite d’âge maximum peut varier d’une compagnie à l’autre et en fonction des races. En règle générale, il peut être difficile d’obtenir une couverture pour les chiens de plus de sept ou huit ans.

Certaines races d’animaux exclues des polices d’assurance

De nombreux facteurs peuvent influer sur le coût de l’assurance, voire justifier le refus d’assurer un chien. La race de votre animal de compagnie influe sur l’indice de sa santé et son bien-être, ainsi que sur les frais médicaux ultérieurs. Elle peut faire une énorme différence en termes de prix.

Cependant, le coût de l’assurance peut valoir la peine si vous considérez les factures de vétérinaire dont vous pourriez être redevable en raison de la race de votre chien.

Sachez que certaines polices d’assurance sont assorties de montants limites. Consultez votre vétérinaire au sujet des risques particuliers sur la santé de votre animal. Certaines races de chiens sont interdites en France et ne sont donc en aucun cas couvertes.

Quel est le prix d’une assurance santé chien ?
Qu’est-ce que le forfait prévention d’une assurance santé chien ?